Illustration d'une fillette allongée sur un lit Les souvenirs rejaillissent de ma tête
d’enfant où les odeurs délicieuses
de cuisine, les tremblements
d’un train qui passe, la foudre et de bien
étranges pieuvres colorées prennent
la place du langage
HEDWIG OU LA PENSÉE-LOUVE
Ma mère me voulait
parfaite, mon père me
voulait un crack.
Deux raisons suffisantes
pour devenir une traînée
MADEMOISELLE FAUST
Un soutien-gorge
transparent
invite à plonger
dans le surréalisme
d’un échange
hors du temps
FRINGALES
L’oubli est
un animal sauvage
qui dévore tout
sur son passage
SORBET D'ABYSSES
Regardez-moi
cette teigne.
C’est le genre
de morveux
qui s’accroche
CŒURS D'ASSAUT
C’est par la bouche
que ça sort, la bave,
les promesses, les insultes,
le feu, les sourires, les aveux,
les baisers, les souffles,
les ténèbres
LES BOUCHES
EN PASSANT
Ntando Cele: Go go Othello

Ntando Cele: Go go Othello

28 juin 2021

Stand-up sur la vulnérabilité de l’identité, «Go go Othello» est un coup de poing dans les dents en avant du colonialisme et sur les casques durs de ses idées reçues. L’énoncé est simple: Othello pourrait-il être joué par un acteur noir, et non pas par un acteur blanc grimé comme Laurence Olivier? Les actrices noires … Lire la suite

Hans Emmenegger: Indépendance de «fauve»

Hans Emmenegger: Indépendance de «fauve»

3 juin 2021

L’homme: Peintre lucernois né en 1866, originaire de Flühli petit village griffé contre la montagne, H E est un peintre impossible à ranger dans un carton à chapeaux. Curieux de tout, solitaire-sociable, chercheur à l’esprit scientifique, transporté par une énergie constante, l’artiste est un homme aux mille vies. Voyageur amoureux du soleil, ses semelles de … Lire la suite

Arnold Böcklin et Hans Emmenegger

Arnold Böcklin et Hans Emmenegger

3 juin 2021

Maître Böcklin. Les peintres ont souvent plusieurs périodes, en ce qui concerne Hans Emmenegger les critiques ont évoqué sa « Böcklin-Phase » située entre 1897 et 1903. De 39 ans son aîné, Arnold Böcklin est une référence puissante. Avec son « maître », il partage cette même passion pour une solitude magnétique, la mélancolie des … Lire la suite

Orange pas mécanique !

Orange pas mécanique !

2 juin 2021

Ce qui frappe chromatiquement parlant, c’est l’intérêt profond pour la couleur orange dans les toiles d’Hans Emmenegger. Orange-flamboyant, orange-récolte ou simplement adieu automnal, cette teinte sacrée plus présente en Orient apporte une touche douce dans son univers parfois austère. Dans la perruque des arbres, dans les ombres forestières, ou dans le sourire édenté d’une courge … Lire la suite

Passion ouatinée

Passion ouatinée

1 juin 2021

Dans Le Dialogue, François Cheng souligne dans Nuage: « Le nuage est un élément important dans l’imaginaire chinois, d’après lequel il constitue un chaînon dans le processus de la transformation universelle ». Ce passage peut à son tour dialoguer avec l’œuvre d’Hans Emmenegger. Il y a peu de personnages dans ses tableaux, et cette blancheur … Lire la suite

De la sensualité cachée

De la sensualité cachée

21 mai 2021

Hans Emmenegger n’est pas seulement un peintre de la nature-nature, infatigable, il se déplace les sens en alerte entre les natures mortes ( dites natures calmes en allemand/Stillleben ) et la métamorphose des grands espaces, au fil des saisons. Tours, troncs, clochers, l’artiste oscille entre une verticalité sensuelle et une spiritualité assumée, quand les arbres … Lire la suite

Kinetischen Malereien

Kinetischen Malereien

20 mai 2021

Hans Emmenegger est un peintre trop sérieux pour se lancer tête baissée dans des entreprises excentriques, et de capturer le mouvement reste une étape obsessionnelle dans son évolution artistique. On peut parler ici de «nouvelles perspectives». Déjà en 1832, Joseph Plateau invente un disque tournant appelé phénakistiscope, lequel sera repris en 1874 par Etienne-Jules Marey … Lire la suite

C’est peut-être un détail pour vous…

C’est peut-être un détail pour vous…

19 mai 2021

Peintre du dénuement, de la simplicité «habitée», le peintre lucernois disperse des touches minimalistes, des points qui attirent le regard vers l’infiniment petit ou le lointain, à condition de se laisser flotter dans une méditation pleine d’acuité. Les poils de son pinceau nous chatouillent l’œil avec des détails pétaradants, comme ce minuscule mouchoir rouge accolé … Lire la suite

Grandeur nature

Grandeur nature

18 mai 2021

Sauvage, de pâturages en alpages, de branchages en feuillages, Hans Emmenegger n’a cessé de célébrer la nature, les grands yeux bleus de ses lacs, ses montagnes – canines, ses nuages – molletons, ses feuillages vitaminés, ses arbres tordus comme des mains rhumatisantes, ses forêts odorantes. D’hiver solitaire en printemps fou, sous sa verve picturale les … Lire la suite

Mix the dates !

Mix the dates !

17 mai 2021

Amis ou contemporains, esprits parallèles, descendance, maîtres, influenceurs, reconnaissance ou hasard, dans cette palette enchanteresse certaines œuvres semblent entretenir des liens secrets comme des chuchotements visuels. En voici quelques-unes dans tous les sens, sans hiérarchie ni logique, juste pour le plaisir de les voir se côtoyer. Valéry Heussler, Paprikas, 1923 Hans Emmenegger, Fruits, 1907 Félix … Lire la suite

Une amitié haute en couleurs

Une amitié haute en couleurs

16 mai 2021

Psychédélique avant l’heure, le peintre soleurois Cuno Amiet a été l’ami proche d’Hans Emmenegger. Ils ont échangé une correspondance fougueuse dans laquelle on peut voir combien l’esprit de sérieux d’Hans E, limite chromatosceptique, se heurte parfois à l’ouverture d’esprit de son total contemporain, ils sont tous deux nés fin 1880. Ensemble ils parlent harmonie, ombres, … Lire la suite

L’ombre pour refuge

L’ombre pour refuge

15 mai 2021

Discret mais combatif, l’artiste lucernois joue à cache-cache, maniant à la perfection la générosité comme le mystère. De ses nombreuses scènes d’ombres, souvent à l’intérieur d’un bois comme dans un coffret, émane une profondeur pudique. On est dans une forêt, oui, mais on a l’impression d’être dans une crypte où le monde est feutré, et … Lire la suite

À PROPOS

Véronique Emmenegger, est une écrivain franco-suisse vivant à Lausanne.

Portrait photographique couleur de l'écrivain Véronique Emmenegger

Elle a participé à plusieurs œuvres collectives, livre d’art, revues, spectacles. Après Mademoiselle Faust, Les Bouches, Fringales, Cœurs d'assaut et Sorbet d'abysses, elle vient de terminer un nouveau roman.

Biographie

LIVRES

Hedwig ou la Pensée-Louve

 

Livre Sorbet d'abysses

 

Livre Cœurs d'assaut

 

Livre Fringales

 

Livre Les Bouches

 

Livre Mademoiselle Faust