Veronique_Emmenegger_portrait

Véronique Emmenegger, née à Paris en 1963, est une écrivain franco-suisse vivant à Lausanne.

Après une scolarité rebelle au collège de Morges et au gymnase à Lausanne, elle fait partie des «jeunes reporters» sélectionnés par un concours lancé par l’Hebdo qui offre à chaque gagnant la possibilité d’un reportage. Véronique part à Londres et réalise sa première double page sur les punks. C’est en terre britannique qu’elle écrit son premier roman «Mademoiselle Faust», ville de tous les départs. Elle obtiendra son RP et deviendra journaliste free-lance pour l’Hebdo, Emois, Voir, Femina.

En 1987, Noël Blandin publie «Mademoiselle Faust» aux éditions Sillages à Paris. Suivront «Les Bouches» en 1992. Puis «Fringales» en 2011, un recueil de nouvelles sur le vêtement aux éditions Persée. «Richesse Invisible», sur le Quart-Monde, lui offre la possibilité de collaborer avec Pierre-Antoine Grisoni, photographe de l’agence Strates. En 2013, «Cœurs d’assaut», un roman sur l’abandon et la survie en milieu hostile, paraît aux éditions Luce Wilquin. Deux ans plus tard, c’est «Sorbet d’abysses», le récit du déclin d’un philosophe atteint d’une maladie de démence en milieu familial chaotique.

Véronique Emmenegger a participé à plusieurs œuvres collectives, livre d’art, revues, spectacles. Elle vient de terminer un nouveau roman.

Contact

Facebook

Photographie: Louise Rossier