« Le Grand Cahier » d’Agota Kristof par Forced Entertainment à Vidy

11 janvier 2019En passant

A chaque lecture, «le Grand Cahier» gagne en puissance, des strates vénéneuses émergent des nouveaux sens, des vérités plus dures encore. Grand roman de logique, de réflexion, qui préfère brûler les sentiments pour ne garder que la structure des faits, l’histoire des jumeaux en pleine guerre reste fidèle au précepte: la composition doit être vraie. … Read More

Métamorphoses – Le fil d’argent

21 décembre 2018Générations, Textes

«On est bien peu de chose, et mon amie la rose, me l’a dit ce matin…» Approche-toi de ton reflet et miroir, ô mon miroir, ne vois-tu rien venir ? Oui, regarde mieux, là, sous ta mèche pourtant brune, il te fait de l’œil, il est là négligemment posé, non pas comme un cheveu sur … Read More

«Romances Inciertos, un autre Orlando», de François Chaignaud

13 décembre 2018En passant

Exaltant et chatoyant, «Romances Inciertos, un autre Orlando» commence dans une semi-obscurité. Les quatre musiciens prodigieux et baroques sont installés. Posés devant eux, leurs instruments d’un autre temps attendent d’être réveillés, attendent que l’artiste apparaisse afin de donner corps et voix à un concert chorégraphique. Pour nous offrir ces «fragments d’identité», François Chaignaud, et Nino … Read More

La vie sans mode d’emploi/Putain d’années 80

4 décembre 2018En passant

Par où commencer? Par 81 et l’élection de Mitterrand alors que, comme le dit Désirée Frappier, elle pensait qu’une pluie de roses allait tomber du ciel? Même si «La vie sans mode d’emploi, putain d’années 80», roman graphique haletant, est avant tout l’histoire de Désirée, une artiste qui monte à Paris, c’est aussi un manifeste … Read More

Métamorphoses – Hibernatus et Benjamin Button

26 novembre 2018En passant, Générations, Textes

L’esprit du docteur Faust plane dans l’art et nombreuses sont les histoires qui nous content les sirènes d’un éventuel rajeunissement. La beauté du diable, film de René Clair (1950), en est une belle démonstration. Mais le pacte avec le diable n’est de loin pas le seul moyen d’y accéder, d’autres films, moins nombreux, évoquent la … Read More

«le Livre d’image» de Jean-Luc Godard

20 novembre 2018En passant

Violent et réjouissant, «le Livre d’image» de Jean-Luc Godard aurait pu s’intituler la fête de l’inattention. Puisque tout a été dire sur Jean-Luc Godard, il faudrait essayer de ne rien dire, ou peut-être inventer un mot, juste pour lui, moins par désir de le définir que par reconnaissance de son désir de montrer: par exemple … Read More

Métamorphoses – L’âge, cette fiction…

14 novembre 2018Générations, Textes

Parler de l’âge n’est finalement que la tentative désespérément poétique de cerner une comète qui nous fuit et rechigne à se laisser observer de manière fixe. Ainsi, parvenir à prendre l’âge en photo reste mission impossible. Pourtant, l’âge se quantifie, seconde après année, chaque matin ajoutant une goutte d’huile sur le feu des jours. On … Read More

David Lynch au musée Alexis Forel

8 novembre 2018En passant

Le coup de foudre de David Lynch pour la gravure a eu lieu à Paris à l’atelier Idem. L’artiste plasticien, qui aime travailler avec les mains, a trouvé dans la lithographie une dimension organique, et on se souvient de cette scène dans «The art of life», combien il aimait jouer petit, avec son frère, dans … Read More

La Plaza, d’El Conde de Torrefiel, à Vidy

1 novembre 2018En passant

Diptyque philosophique et social, La Plaza d’El Conde de Torrefiel propose une première partie déconcertante où l’histoire comme les acteurs ont déserté le théâtre. A la place, des fleurs et des bougies évoquant un cimetière pour y méditer, et un texte qui défile en lettres blanches lumineuses. Car seul les mots restent, denses, poétiques, qui … Read More

Métamorphoses – Botox City

22 octobre 2018Générations, Textes

C’est décidé, je n’irai pas à Botox City. Je renoncerai à me laisser trifouiller les pattes d’oies, parce que les oies sont de bonnes défenseuses, je n’irai pas lifter mes cernes, preuves de belles fêtes, encore moins repulper ma bouche, car, à force de dévorer, il est normal qu’elle ait un peu fondu. Et, surtout, … Read More